Historique

1- Historique


a) Une substance connue depuis longtemps par l'homme.


     Le pétrole est un produit bien connu de l'homme. Dès la plus haute antiquité le pétrole et ses différents dérivés naturels furent utilisés par des peuples comme les Babyloniens : selon le géographe grec Strabon ( 1er siècle avant J.C. et 1er siècle après J.C.) les Babyloniens utilisaient l'asphalte liquide en guise d'huile à brûler pour leur lampe. D'autres orientaux comme les Égyptiens se servaient du bitume pour conserver leurs morts. Il est même employé à Rome où on lui prête des vertus thérapeutiques miraculeuses : selon Pline l'ancien (Ier siècle), il était censé guérir les rhumatismes articulaires, l'asthme, et même l'épilepsie !Mais l'exploitation et l'utilisation du pétrole telle que nous la connaissons va réellement commencer au cours du XIX ème siècle.


b) 1859-1950: La naissance et le développement de l'industrie du pétrole.


     Tout commença en 1859 dans la vallée désormais célèbre de Titusville en Pennsylvanie. Pour la première fois de l'histoire le Colonel Edwin L. Drake, opérateur d'un outil de forage d'exploitation, atteint un réservoir de pétrole et arrive à en extraire ce qui va devenir l'or noir. Le commencement de l'exploitation du pétrole va littéralement bouleverser la société du XIXème puis du XXème siècle. Après cette date, tout alla très vite : on assista à une réelle ruée vers l'or noir dans tous les états Unis d'Amérique (du Texas à la Californie en passant par l'Oklahoma ). La production s'envole dans la seconde moitié du XIXème siècle. Elle passe de 67 000 tonnes en 1961 à près de 4 millions de tonnes en 1884, puis :

  • 10 millions en 1890,

  • 21 millions en 1900,

  • 44 millions en 1910,

  • plus de 50 millions en 1913.

     Tout cela est dirigé par la puissante et inébranlable Standard Oil Company créée par D. Rockfeller en 1870 et qui détient rapidement 80 % du raffinage et 90 % du transport pétrolier américain. Mais l'Europe a elle aussi ses propres compagnies telles que la compagnie anglaise Shell créée en 1892 par Marcus Samuel ou encore l'entreprise hollandaise: la Royal Dutch. Le document ci-dessous nous montre d'ailleurs une caricature de cette puissante Standard Oil Company et de son monopole:


 

Caricature de 1884 représentant le monopole tentaculaire de la Standard Oil,

source : L'Histoire, septembre 2003, numéro n° 279

     

 

    Mais une question se pose : pourquoi une telle augmentation de la production tout au long de cette période ? Tout d'abord il faut rappeler que cette tranche de notre histoire a connue un développement industriel non négligeable que l'on a même appelé révolution industrielle. De ce fait, les inventions se sont succédées durant cette période et la découverte du pétrole a permis de fortes avancées dans la vie quotidienne des hommes de cette époque. Par exemple, la lampe à pétrole a remplacée les bougies et tout autre moyen de s'éclairer. Puis plus tard, avec l'invention de l'ampoule électrique par Thomas Edison et le développement croissant de l'électricité, le pétrole devient une ressource capable de produire cette forme d'énergie. Puis vient le tour de l'invention vers 1885-1886 par Daimler-Benz du moteur à explosion qui est consommateur d'essence donc de pétrole. Au développement du marché de l'automobile se joint le début de l'aviation, qui est elle aussi grande consommatrice d'essence et de kérosène. De plus, l'apparition lors de la première guerre mondiale de nouvelles armes mécanisées comme les blindés ou bien l'aviation miliaire accentue un peu plus la consommation de pétrole dans le monde. Enfin l'apparition des matières plastiques et de la pétrochimie au cours de la fin de la première moitié du XX ème siècle montre bien que le pétrole devient essentiel dans la vie quotidienne de ce siècle. Voici d'ailleurs un graphique qui récapitule l'évolution de la production mondiale de pétrole de la fin du XIX ème siècle à la fin du XX ème siècle.

Evolution de la production de pétrole dans le monde

entre 1880 et 1992 (source : L'Histoire, septembre 2003, n° 279).

    La forte croissance du marché du pétrole accompagne donc l'élévation du niveau de vie dans les pays industrialisés et développés (PID) et qui suivent aussi le rythme de l'histoire en traversant et en nourrissant deux guerres mondiales. Enfin, ce nouvel « or noir » est à l'origine de nouveaux enjeux stratégiques et politiques dans les pays producteurs tels que le Proche Orient.


           c) 1951-2008: entres chocs pétroliers et avenir.

 

     Jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, les puissances occidentales telles que les États Unis d'Amérique, l'URSS et l'Europe de l'ouest avaient un poids non négligeable sur les pays producteurs du Tiers monde de part leur importance économique mais aussi grâce au long processus de colonisation, pour l'Europe de l'ouest notamment. Mais la donne va changer après la Seconde Guerre Mondiale : on assiste à des nationalisations de l'industrie pétrolière par le premier ministre iranien Mossadegh. De plus, la crise du canal de Suez avec Nasser en 1956 marque une fracture nette entre l'Orient et l'Occident. A cela viennent s'ajouter les problèmes de décolonisations des pays européens (comme le problème algérien pour la France) ce qui dégrade de plus en plus les relations entres les pays industrialisés et les pays du « tiers-monde ». Le problème de la guerre froide vient aussi compliquer les relations entre les pays dits « de l'ouest » (alliés aux USA) et « de l'est » (fidèles à l'URSS). Tout cela conduit a l'émergence d'un sentiment antioccidental mais aussi à la création d'une organisation des pays pétroliers : l'OPEP (septembre 1960) dont le rôle est de stabiliser les prix et défendre les pays exportateurs. Cette situation diplomatique tendue va forcément entraîner des conflits : en 1973 éclate la guerre du Kippour.

      Ce conflit va créer le premier choc pétrolier car les pays exportateurs (en représailles à l'appui des USA à Israël dans ce conflit) décident d'augmenter fortement les prix. En peu de temps le baril passe d'à peu près 9$ à plus de 35$. C'est littéralement un choc: les économies mondiales sont ralenties, on découvre que le pétrole est indispensable au monde moderne. Mais cela ne va pas s'arrêter là.

     Dès 1979, un nouveau choc pétrolier survient, dû à la révolution islamique en Iran et au déclenchement de la guerre Iran-Irak, le prix du baril atteint alors plus de 55 $. Survient ensuite un contre-choc : le baril redescend à 20$. Avant le guerre du Golfe qui fait repartir le baril à la hausse ( vers 30 $). C'est ainsi que s'est fini ce XX ème siècle : sur une fluctuation des prix du pétrole causée par les différents conflits. Cela continue d'ailleurs car le conflit en Irak en 2003 a aussi eu une influence sur les prix du pétrole.

     Mais, c'est un nouveau choc pétrolier qui vient de nous toucher, un choc dû à la crise économique actuelle et à la spéculation sur les matières premières : en effet, en janvier 2008, le baril de brut passe les 100$ pour la première fois de son histoire. Se produit alors une flambée effrénée du prix du baril qui atteint près de 150 $ en août avant de s'effondrer et de retomber à moins de 40 $ à la fin de l'année. Pour récapituler les différents chocs pétroliers et leurs conséquences sur le prix du pétrole regardons le graphique ci-dessous:

 Politique au Proche-Orient et influence sur le prix

 du baril de pétrole (source : L'Histoire, septembre 2003, n° 279).

     On voit donc bien que l'histoire du pétrole est cruciale pour comprendre pourquoi nous sommes si dépendants de lui et comment il a permis, entre autres, une augmentation sans précédent de notre niveau de vie lors du XIX ème et XX ème siècle. Cette rétrospective nous montre aussi que le pétrole est une énergie instable et que les réserves actuelles ne nous permettent pas d'assurer une longue durée d’utilisation de cette énergie.

 

 

16 votes. Moyenne 2.75 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site